10 points à connaitre avant d’acheter un poêle à granule

Les poêles à granulé :

Granule utilisé comme combustible dans les poêles à granules
Granule utilisé comme combustible dans les poêles à granules

La granule :

Tout d’abord parlons du combustible, la granule (ou pellet), il est composé à 100% de sciure de bois compressé. Sous l’effet de la pression, la résine sort de la sciure et fait office de colle, c’est également la résine qui donne cet aspect brillant à la granule. La faible teneur en humidité permet une combustion optimal qui généré peut de cendre.

 

Poêles à granule :

Dans les poêles à granule, l’alimentation en combustible est assurée par une vis sans fin dont la vitesse de rotation permet de moduler la puissance de chauffe.

Un écran de contrôle et/ou une télécommande permettent de réglé la température de consigne (la température que vous désirez). La plupart des appareils dispose d’une régulation programmable.

Le réservoir permet une autonomie du poêle qui varie de 12H à 72h selon le modèle choisit et la puissance utilisé. Les documentations commerciale ont tendance à largement surestimé cette autonomie.

Il existe trois grandes familles de poêle à granule :

 

  • Les Poêles à granule classique, ils sont destinés à chauffer la pièce où ils sont installés, selon l’emplacement choisi, ils peuvent tempérer les pièces voisines

 

  • Les poêles à granule hydraulique, en plus de la pièce où ils sont installés, ils sont capable de chauffer un circuit hydraulique (de l’eau), ce circuit peut alimenter des radiateurs dans plusieurs pièces, et même de participer au chauffage de l’eau chaude sanitaire. Néanmoins il ne faut pas croire qu’ils sont capables de remplacer une chaudière, car dès que la pièce où il est installé, atteindra sa température, le poêle coupera le chauffage de l’ensemble de la maison. La pièce où est installé le poêle chauffera toujours beaucoup plus rapidement que les autres.

 

  • Les poêles à granule canalisable, dispose d’une ou deux sortie d’air chaud à l’arrière du poêle qui peuvent être canalisé avec des gaines spécifique afin de chauffer des pièces a proximité. Dans l’idéal, il faut que c’est les gaines soit le plus courte possible, et face le moins de coude possible. Il est préférable que les grilles de soufflage soit installer en partie basse.

 

Les avantages :

  • Plus simple à utiliser qu’un poêle à bois
  • Moins de déchet que le bois
  • Une très bonne gestion de la température dans la pièce où se trouve le poêle

 

Les inconvénients :

  • La flamme est nettement moins jolie que celle d’un poêle à bois
  • La vis sans fin et le ventilateur sont un peu bruyant
  • L’obligation de stocker des sacs de granule à l’abri de l’humidité
  • Ces 10 dernières années, le prix de la granule est monté plus vite que celui du bois, il est passé 3.80€ le sac à presque 6€ (en 2016)

 

Conseils :

  • Avant d’acheter un poêle, assurez-vous que la société qui vous le vend vous propose quelqu’un qui soit capable de l’entretenir et de le réparé même après la garantie.

 

  • Utilisé de la granule de qualité, stocker la dans un endroit sec, de préférence surélevé par rapport au sol. Beaucoup de panne sont dû à des granules qui se disloquent dans la vis sans fin

 

  • Choisissez un poêle avec une grande plage de modulation (écart entre la puissance minimum et la puissance maximum), pour un confort optimal.

 

  • Choisissez un appareil disposant d’un thermostat programmable

 

 

Demandez 3 devis a des artisans de votre région gratuitement Cliquez ici

 

Vous avez un poêle ? Une marque à recommander ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *